The Vanished Army (Kenneth J. Alford)

Kenneth Alford était en fait le pseudonyme du chef d’orchestre et compositeur britannique très apprécié Frederick J. Ricketts. Il a rejoint le service et a étudié à la Royal Military School of Music à Kneller Hall, entrant avec la classe des chefs d’orchestre militaire de 1904. Il a passé le reste de sa vie dans l’armée, servant au Royaume-Uni et à l’étranger, écrivant des marches célèbres, des pots-pourris pour orchestre d’harmonie, et des œuvres solo avec accompagnement de groupe.

Lost in the wilderness – Photo by Stijn Swinnen on Unsplash

The Vanished Army (L’Armée disparue) a été composée en 1918 après la signature de l’armistice qui a mis fin à la Première Guerre mondiale. L’œuvre a été consacrée aux «cent mille premiers», ce qui fait référence aux 100 000 premiers soldats tués au cours de cette guerre. Titré entre parenthèses « They Never Die », elle est considérée par de nombreux chefs d’orchestre, collectionneurs de vinyls et mélomanes comme l’une des marches les plus expressives du répertoire, une œuvre sombre et émouvante, avec la mélodie typique d’Alford et une originalité frappante, rappelant le prix terrible de la guerre. Ricketts lui-même a qualifié l’œuvre de «marche poétique» en référence à son caractère lyrique. Notez l’utilisation de la trompette en sourdine et les notes et phrases soutenues de la mélodie. Si vous écoutez attentivement, vous remarquerez un clin d’œil du compositeur à la chanson populaire « It’s a Long Way to Tipperary », définie ici dans la tonalité mineure.

Si vous aimez ces petits instants musicaux, n’hésitez pas à aller jeter un oeil sur ma chaîne YouTube, et à vous abonner https://www.youtube.com/channel/UCfMt4sBmnwfoB5SDOJg7eXA

Brazilian Grand March (Henry Maylath)

La « Brazilian Grand March » a été composé en l’honneur de Dom Pedro II lors de sa visite aux États-Unis en 1876. Je crois qu’un peu d’histoire s’impose: Qui est donc est Dom Pedro II, Pedro de Alcântara João Carlos Leopoldo Salvador Bibiano Francisco Xavier de Paula Leocádio Miguel Gabriel Rafael Gonzaga de Habsburgo-Lorena e Bragança sur l’état civil (j’ai une passion malsaine pour les noms à rallonge, veuillez m’en excuser).

Pierre II ou Pedro II né le 2 décembre 1825 à Rio de Janeiro et mort le 5 décembre 1891 à Paris (8e arrondissement), est empereur du Brésil de 1831 à 1889.

Surnommé « le Magnanime », il est le second et dernier dirigeant de l’Empire du Brésil, sur lequel il règne pendant plus de 58 ans. Membre de la maison de Bragance, il est le septième enfant de l’empereur Pierre Ier et de l’impératrice Marie-Léopoldine d’Autriche. L’abdication soudaine et le départ de son père vers l’Europe, en 1831, le laissent seul avec deux de ses sœurs, à l’âge de cinq ans. Devenu empereur, il passe une enfance et une adolescence tristes et solitaires. Obligé de passer son temps à apprendre son métier, le jeune souverain ne connaît que de brefs moments de bonheur et de rencontres avec quelques amis de son âge. Ses expériences des intrigues de cour et de conflits politiques durant cette période affectent fortement son caractère. Adulte, il a un important sens du devoir et de dévouement envers son pays et son peuple, mais vit mal son rôle de monarque.

Héritant un empire au bord de la désintégration, Pierre II transforme le Brésil en une puissance émergente sur la scène internationale reconnue pour la stabilité de son régime politique, à savoir une monarchie constitutionnelle représentative, sa liberté d’expression, son respect des droits civiques, ainsi que sa croissance économique. Sous le règne de Pierre II, le Brésil sort victorieux de trois conflits internationaux (la guerre de la Plata, la guerre uruguayenne et la guerre de la Triple-Alliance) et l’empereur joue un rôle important dans plusieurs autres différends internationaux ou internes. Il pousse fermement à l’abolition de l’esclavage et se montre un partisan acharné de l’apprentissage, de la culture et des sciences. Son comportement suscite le respect et l’admiration de savants et écrivains tels que Charles Darwin, Victor Hugo et Friedrich Nietzsche, et il est un ami, entre autres, de Richard Wagner, Louis Pasteur, Claude-Henri Gorceix et Henry Longfellow.

Bien que la plupart des Brésiliens n’éprouvent pas de véritable désir de changement de gouvernement, l’empereur est renversé par un coup d’État soudain qui n’a presque pas de soutien en dehors d’un groupe de chefs militaires désirant la création d’une république d’inspiration caudilliste. Devenu las de son rôle de souverain et peu confiant dans les perspectives d’avenir de la monarchie, Pierre II ne cherche pas à prévenir son éviction et ne tente pas de rétablir la monarchie par la suite. Il passe les deux dernières années de sa vie en exil en Europe, vivant seul avec très peu d’argent.

Christ the Redeemer, Brazil – Photo by Robert Nyman on Unsplash

Quelques décennies après sa mort, Pierre II retrouve sa réputation et ses restes reviennent au Brésil en héros national. Cette réputation dure jusqu’à nos jours : les historiens le considèrent comme un personnage très remarquable et il est généralement considéré comme le plus grand homme de l’histoire du Brésil.

Heinrich Maylath (1827-1883) était un pianiste concertiste autrichien. Il vint à New York en 1867 et se fit une belle réputation en tant qu’interprète, enseignant et compositeur pour le piano.

Si vous aimez ces petits instants musicaux, n’hésitez pas à aller jeter un œil sur ma chaîne YouTube, et à vous abonner: https://www.youtube.com/channel/UCfMt4sBmnwfoB5SDOJg7eXA

Nuit de Printemps (Jacques Louis Battmann)

Jacques-Louis Battmann, né à Masevaux le 25 août 1818 et mort à Dijon le 7 juillet 1886, est un organiste et compositeur français. Jacques-Louis Battmann suit ses études à Belfort et à l’école normale de Colmar. Il y suit les cours de composition avec Schlosser et d’orgue avec Martin Vogt. Tout en étant instituteur à Thann, il devient organiste de Belfort en 1840 puis à la cathédrale Saint-Georges de Vesoul en 1855.

Il fait publier ses premières composition pour l’orgue et participe à des expertises de cet instrument. Peu à peu, son répertoire s’étend avec des centaines d’œuvres, principalement pour orgue ou harmonium, pour la voix illustrée dans la musique liturgique, et pour des ensembles instrumentaux à l’usage des salons.

Si vous aimez ces petits instants musicaux, n’hésitez pas à aller jeter un œil sur ma chaîne YouTube, et à vous abonner: https://www.youtube.com/channel/UCfMt4sBmnwfoB5SDOJg7eXA

Schlittenfahrt (Hermann Zilcher)

Hermann Karl Josef Zilcher, pianiste, chef d’orchestre, compositeur, (surtout) éducateur allemand, multi-primé (Doctorat honorifique de l’Université de Wurtzbourg, Prix ​​de la culture régionale de Franconie, Médaille d’or et d’argent de la Fondation internationale Mozarteum etc…) né à Francfort en 1881, décédé à Würzburg en 1948 à l’âge de 66 ans.

Il est connu pour sa renommée exceptionnelle en tant que professeur de musique. Professeur au Département de Piano du Conservatoire de Francfort à l’âge de 24 ans, Professeur au Département de Composition au Conservatoire de Munich à l’âge de 35 ans, Directeur du Conservatoire de Würzburg à l’âge de 39 ans, il adhère au parti nazi en 1933. On compte parmi ses étudiants Norbert Grantsberg, Karl Höller, Vinfried Zillich, Kurt Eichhorn et Carl Orff., l’auteur du célébrissime Carmina Burana.

Son père Paul Zilcher était également un professeur de piano réputé. Il eût deux enfants, Heinz-Reinhard, chef d’orchestre et Eva, actrice.

Si vous aimez ces petits instants musicaux, n’hésitez pas à aller jeter un œil sur ma chaîne YouTube, et à vous abonner: https://www.youtube.com/channel/UCfMt4sBmnwfoB5SDOJg7eXA

Naruto’s Medley

Au village caché de Konoha, les enfants sont entraînés, dès leur plus jeune âge, afin de devenir des ninjas. Le Hokage, protecteur et chef du village, est reconnu comme étant le ninja le plus puissant.

Il y a de cela douze ans, Kyûbi, un démon ayant la forme d’un renard à neuf queues, entreprit la destruction du village de Konoha, mais le quatrième Hokage neutralisa ce démon en le scellant dans le corps d’un nouveau-né : Naruto Uzumaki. Le quatrième Hokage se sacrifia ainsi pour sauver le village de Konoha.

L’histoire commence pendant l’adolescence de Naruto, vers ses douze ans. Orphelin, éternel cancre et grand farceur, il fait toutes les bêtises possibles pour se faire remarquer. Son rêve : devenir Hokage afin d’être reconnu par les habitants de son village. En effet, le démon scellé en lui a attisé la crainte et le mépris des autres villageois, qui, avec le temps, ne font plus de différence entre le Kyûbi et Naruto. Malgré cela, Naruto s’entraîne dur afin de devenir genin, le premier niveau chez les ninjas. Après plusieurs essais, il arrive finalement à recevoir son bandeau frontal de Konoha et la promotion qui va avec. Il est alors inclus dans une équipe de trois, avec Sakura Haruno et le talentueux Sasuke Uchiwa. Peu après, ils rencontrent leur jōnin, celui qui s’occupera de leur formation : le mystérieux Kakashi Hatake.

+ NARUTO + Wishful Dreams By ElinTan

Suite à quelques missions, Kakashi considère les membres de son équipe prêts à devenir chūnin. Ce niveau, entre celui de genin et celui de jōnin, leur permettra d’accomplir des missions de plus grande importance. Cependant, un criminel exilé du village nommé Orochimaru interrompt l’examen pour détruire Konoha. Son arme principale pour cette opération est un jeune homme, Gaara, qui possède comme Naruto un démon. Naruto, aidé par ses amis, réussira à le vaincre, et le village sera sauvé grâce au sacrifice du troisième Hokage.

L’organisation criminelle Akatsuki profitera du chaos résultant pour s’infiltrer dans le village, et deux de ses membres, Itachi Uchiwa et Kisame Hoshigaki, tenteront de kidnapper Naruto. Sasuke, le frère d’Itachi, essaie sans succès de l’en empêcher. Naruto sera sauvé par Jiraya, et devra en échange l’aider à retrouver la seule personne pouvant combler efficacement le poste d’Hokage : Tsunade. Elle est médecin, et la troisième membre de l’équipe des trois ninjas légendaires de Konoha autrefois formée par elle, Jiraya et Orochimaru. Ce dernier, la recherchant également pour se faire guérir suite à son coup d’état, affrontera une nouvelle fois ses anciens camarades et Naruto.

En revenant au village, Naruto est confronté par Sasuke, qui se pense encore une fois inférieur, et qui quitte alors Konoha pour rejoindre Orochimaru pour acquérir la force nécessaire à vaincre Itachi et ainsi venger la destruction de son clan. Naruto tente de l’en empêcher, mais suite à son échec partira aussi s’entraîner avec Jiraya. (https://kakashi-and-naruto.skyrock.com/2260408173-Resume-de-l-histoire-de-Naruto.html)

Si vous aimez ces petits instants musicaux, n’hésitez pas à aller jeter un oeil sur ma chaîne YouTube, et à vous abonner https://www.youtube.com/channel/UCfMt4sBmnwfoB5SDOJg7eXA

Singin’ in the Rain (Nacio Herb Brown)

Singin’ in the Rain (Chantons sous La Pluie, en anglais) est une célèbre chanson d’amour américaine, écrite par Arthur Freed, composée par Nacio Herb Brown, et enregistrée pour la première fois par Cliff Edwards et Joan Crawford dans le film musical Hollywood chante et danse (The Hollywood Revue) de Charles Reisner de 1929. Elle devient une des musiques de film et interprétation de claquettes les plus célèbres de l’histoire du cinéma, avec sa reprise par l’acteur-danseur Gene Kelly avec le thème de film musical Chantons sous la pluie.

La date exacte à laquelle la chanson a été écrite est mal connue. L’actrice-danseuse Doris Eaton Travis affirme l’avoir interprétée et dansée la première dans la revue-comédie musicale The Hollywood Music Box Revue vers 1928. C’est un homme dansant sous la pluie devant la vitrine de son magasin de partitions qui aurait inspiré Arthur Freed pour l’écriture des paroles, avec une musique composée par Nacio Herb Brown. Elle est interprétée par Cliff Edwards et Joan Crawford pour un des premiers films musical de la Metro-Goldwyn-Mayer, Hollywood chante et danse, de Charles Reisner de 1929.

Singin’ in the Rain BY Toxic-Harmony

Toutefois, son interprétation la plus célèbre est celle du thème du film musical Chantons sous la pluie de 1952, dans lequel l’acteur danseur Gene Kelly chante cette chanson et danse des claquettes sous la pluie battante, en sautant dans des flaques, fou d’amour de celle qu’il vient de raccompagner à la porte de chez elle en fin de soirée, le cœur et l’âme transportés de bonheur et de joie : « Je chante sous la pluie, Je chante juste sous la pluie, Quelle sensation fabuleuse, Je suis heureux de nouveau, Je me fiche bien des nuages, Si sombres là haut, Le soleil brille en moi, Et je suis près pour l’amour, Laissons disparaître les nuages, Que tous les gens des alentours, Viennent sous la pluie, J’ai le sourire aux lèvres, Je me promène dans la ruelle, Avec mon refrain joyeux, Et je chante, Je chante sous la pluie… ».

Si vous aimez ces petits instants musicaux, n’hésitez pas à aller jeter un œil sur ma chaîne YouTube, et à vous abonner https://www.youtube.com/channel/UCfMt4sBmnwfoB5SDOJg7eXA

Batman (Danny Elfman)

Batman (Batman: The Animated Series) est une série télévisée américaine d’animation en 85 épisodes de 22 minutes, créée par Bruce Timm et Paul Dini d’après les aventures de Batman, super-héros de comics publiés depuis 1939 par DC Comics, et diffusée entre le 5 septembre 1992 et le 15 septembre 1995 dans le bloc de programmation Fox Kids sur le réseau Fox, puis rediffusé dans le bloc Kids’ WB sur The WB.

Est-il vraiment nécessaire de présenter notre super-héro ? Très succinctement, homme d’affaires le jour, Bruce Wayne devient Batman la nuit pour protéger Gotham City avec sa Batmobile. Avec l’aide de Robin et Batgirl il affronte de nombreux criminels légendaires.

Batman No. 25 By AlexGarner

À l’origine, la série fut partiellement inspirée du blockbuster de Tim Burton, Batman, et son générique initial est tiré d’une variation de la musique écrite par Danny Elfman pour le film (le générique sera par la suite modifié par Shirley Walker tout en restant dans le même style).

Si vous aimez ces petits instants musicaux, n’hésitez pas à aller jeter un œil sur ma chaîne Youtube, et à vous abonner
https://www.youtube.com/channel/UCfMt4sBmnwfoB5SDOJg7eXA

Les Mystères de l’Ouest (Richard Markowitz)

Cette série met en scène les aventures de deux agents de l’United States Secret Service, au service du président des États-Unis Ulysses S. Grant (1869 à 1877) : James T. West, un homme d’action, et Artemus Gordon, un as du déguisement et des inventions anachroniques. Se déplaçant tantôt à cheval, tantôt dans leur luxueux train à vapeur privé, les deux compères affrontent des adversaires hors du commun dans tout l’Ouest américain.

Richard Allen Markowitz (né le 3 septembre 1926 à Santa Monica, Californie, décédé le 6 décembre 1994 à Santa Monica) était un compositeur américain de films et de télévision.

En tant qu’élève du lycée de Santa Monica, Markowitz dirigea un big band appelé Dick Allen and the Teenagers sous le nom de Dick Allen. Après avoir obtenu son diplôme en 1943, il effectua son service militaire pendant la Seconde Guerre mondiale. La guerre terminée, Markowitz étudia la musique à Paris avec comme professeur, messieurs Honegger Arthur et Schoenberg Arnold, excusez du peu. À Paris, il joua dans divers clubs de jazz où il rencontra son épouse.

Markowitz commença la composition de musique de film en 1958, et aidé de sa femme poursuivra sa carrière jusque dans les années 80. Concernant les Mystères de l’Ouest, son générique remplaça « La Ballade de Big Jim West » que Dimitri Tiomkin (Le Train sifflera trois Fois) avait déjà composé pour la série, mais qui fut finalement refusé.

Si vous aimez ces petits instants musicaux, n’hésitez pas à aller jeter un œil sur ma chaîne Youtube, et à vous abonner
https://www.youtube.com/channel/UCfMt4sBmnwfoB5SDOJg7eXA

Goldorak (Shunsuke Kikuchi)

Goldorak (UFOロボ グレンダイザー, UFO Robo Grendizer?, littéralement Grendizer, le robot OVNI) est une série animée japonaise conçue, réalisée et produite par Tōei Animation en 1975, d’après une idée originale de Tōei Dōga et son film Uchū Enban Daisensō.1 Elle a été sponsorisée par Popy et la chaîne Fuji TV, et accompagnée d’un manga de Gō Nagai puis de Gosaku Ōta.

Un résumé de l’histoire pour les moins de vingt ans:

Un empire extraterrestre belliqueux, Véga, a asservi et ravagé la lointaine planète avancée et pacifique d’Euphor. Le prince d’Euphor, a toutefois pu échapper au massacre en leur soustrayant la machine de combat Goldorak pouvant voyager à travers l’espace arrimé dans sa soucoupe porteuse. Son pilote trouve refuge sur Terre deux ans avant le début de l’intrigue, est alors découvert, soigné et adopté par un scientifique humaniste : le professeur Procyon, directeur d’un centre de recherches spatiales. Ce dernier lui donne l’identité d’Actarus Procyon, son fils, et dissimule Goldorak dans une base souterraine sous le Centre. En tous points humain extérieurement, contrairement aux humanoïdes au physique plus «exotique » de Véga, Actarus mène une vie de Terrien ordinaire et travaille comme garçon d’écurie au Ranch du Bouleau Blanc voisin.

Goldorak By golgoth71

Lorsque l’empire de Véga tourne sa soif de conquêtes vers la Terre, il établit une base militaire dans ce but sur la face cachée de la Lune. Actarus, bien que très réticent à reprendre les commandes de son « robot », s’oppose bien vite à leurs plans en combattant, avec Goldorak, leurs soucoupes et monstres robotiques.

La musique de Goldorak est l’oeuvre de Shunsuke Kikuchi, un compositeur emblématique à qui l’on doit également les bandes-originales des séries d’Akira Toriyama Dr. Slump et Dragon Ball Z, du Collège fou, fou, fou ou encore de la chanson Urami-Bushi (issue du film La Femme scorpion) reprise en 2004 par Quentin Tarantino dans Kill Bill volume 2.

Si vous aimez ces petits instants musicaux, n’hésitez pas à aller jeter un œil sur ma chaîne Youtube, et à vous abonner
https://www.youtube.com/channel/UCfMt4sBmnwfoB5SDOJg7eXA

Undertale OST #71 (Toby Fox)

Toby Fox, né le 11 octobre 1991 à Boston aux États-Unis, est un auteur de jeux vidéo indépendants et un compositeur de musique. Il s’est fait connaître grâce au jeu vidéo Undertale dont il est l’unique développeur et compositeur de la bande-son.

Toby Fox a étudié les sciences de l’environnement à la Northeastern University de Boston, dans le Massachusetts. Il a commencé à composer divers morceaux de musique pour le webcomic Homestuck d’Andrew Hussie en 2009, au cours de sa dernière année d’école secondaire. Bien qu’il n’ait pas répondu initialement lorsque celui-ci a créé une équipe de contribution musicale en avril 2009, Hussie a pris note de son travail lorsque Fox a commencé à télécharger des couvertures de la musique du webcomic sur le forum de MS Paint Adventures.

Undertale Collaboration by Ry-Spirit

Toby Fox a toujours été un grand fan de Mother et a eu l’intention de développer un jeu amateur ou une ROM hack. Il a développé une ROM hack de Mother pour Halloween, en 2008. Le 24 juin 2013, il lance une campagne Kickstarter avec une démo pour son jeu vidéo Undertale. Sorti le 15 septembre 2015 sur Windows, MacOS et par la suite sur PS4, PS Vita, Xbox One, Linux et Nintendo Switch, il a été acclamé pour son écriture, sa thématique, son système de combat, sa musique et son originalité. Fox a également co-composé la musique du jeu vidéo Homestuck 2017, Hiveswap 7 et a créé la musique du court-métrage narratif Escaped Chasm de l’artiste Undertale Temmie Chang.

Si vous aimez ces petits instants musicaux, n’hésitez pas à aller jeter un œil sur ma chaîne Youtube, et à vous abonner
https://www.youtube.com/channel/UCfMt4sBmnwfoB5SDOJg7eXA